DIGINOVE et l’imagerie géolocalisée

Depuis plus de 15 ans, DIGINOVE conçoit et réalise le cœur de la chaîne image de la plupart des segments sol des satellites d’observation civils et militaires français.

C’est grâce aux performances et à la souplesse de son moteur d’imagerie que nous sommes à même de traiter des images de très grande taille (parfois plusieurs centaines de gigaoctets) aussi bien que celles de documents plus classiques, mais aussi des images à composantes complexes (panchromatiques, multispectrales, hyperspectrales ou même radar) de grande précision (plus de 16 bits par pixel) et de gérer avec précision la géolocalisation associée.

Après avoir commencé avec des « proof-of-concept » conçus pour SpotImage dans les années 1990, nous avons réalisé nos premiers projets au début des années 2000 pour la DGA puis la DRM. Nous avons également coopéré aux projets européens EOLES pour la diffusion rapide d’image satellite en cas de catastrophe naturelle et IMPAST pour la détection de bateaux de pêche en situation irrégulière.

Ces dernières années, nous avons continué d’étoffer notre expertise en fournissant la chaîne de traitement et de diffusion image de Pharos (Portail Hôte d’Accès au Renseignement d’Origine Spatiale) en 2010 puis depuis 2014, nous collaborons à son successeur le SSU CSO (Segment Sol Utilisateur de la Composante Spatiale Optique) qui en est une extension aux plus récentes technologies de prise de vues spatiales.

Les modules DIGINOVE dans le Segment Sol Utilisateur

Par opposition au segment spatial, le segment sol est la suite des modules de traitement, situés au sol, qui permettent de diffuser les produits satellitaires.

Dans ce cadre, nous avons réalisé :

  • un modules d’ingestion qui permet de faire passer les produits d’un format brut vers un format pivot : le format XXL
  • un module de visualisation à distance à travers des réseaux plus ou moins contraints en débit : basé sur le format JPEG2000, le format XXL possède cette particularité d’être facilement visualisable à distance tout en contenant l’intégralité des informations du produit
  • plusieurs modules métiers basés sur le module de visualisation (validation d’une acquisition, demande de production, demande de livraison, etc.)
  • un module de diffusion qui permet de transférer à distance une version du produit complète ou dégradée et donc moins volumineuse
  • un module de reconstitution qui permet à partir d’un produit complet ou dégradé de régénérer un produit au format d’origine

Le format XXL

Ce format public, développé par les équipes de DIGINOVE, est basé sur une structure pyramidale de tuiles utilisant l’algorithme de compression JPEG2000. Il a l’avantage de pouvoir contenir non seulement les « pixels » des images mais aussi toutes les métadonnées associées, dont bien évidement la géolocalisation du produit.

On peut ainsi l’utiliser pour stocker des produits de toute provenance, qu’il s’agisse de produits optiques, radar, IR ou hyper-spectraux.

De par sa structure pyramidale, il est conçu pour que les performances de l’accès à distance soit indépendantes de la taille de l’image. On peut ainsi naviguer dans un produit multi-gigaoctets aussi confortablement que s’il ne faisait que quelques méga-octets, même au travers de réseaux très contraints en débit.

Associé au caractère progressif de JPEG2000, il permet également de ne transférer qu’une version dégradée du produit bien moins volumineuse :

  • on peut dégrader en résolution pour certains endroits du produit (contexte général) et rester en pleine résolution sur les points sensibles
  • on peut dégrader en qualité tout ou partie du produit (contexte général) et garder sans pertes les points d’intérêt particuliers
  • ou encore combiner les deux

Le gain peut être important puisque des tests faits avec des personnels professionnels ont montré que l »on peut réduire un produit à un cinquième de son volume sans que l’œil humain, même très exercé, ne voie de différence. Bien entendu, si l’analyse est complétée de traitements d’image, on peut demander à obtenir tout ou partie du produit sans perte informatique et donc garder intacte la totalité de l’information du produit d’origine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *